De l'anglais en visioconférence

André Faucher, directeur du CDDP de la Mayenne www.education.gouv.fr/cid5578/developpementdes-technologies-de-l-information-et-de-lacommunication.html

Il n’est sans doute rien de plus efficace pour progresser dans une langue étrangère que de dialoguer avec ceux dont elle est la langue maternelle . C’est pourquoi des professeurs de langues vivantes invitent des assistants étrangers, qui étudient le français, pour les faire intervenir dans leurs collèges ou dans leurs lycées. Grâce à une solution de visioconférence par liaison Internet haut-débit, actuellement utilisée par le Centre départemental de documentation pédagogique (CDDP) de la Mayenne, plusieurs classes de différents collèges peuvent bénéficier simultanément de cet apport sans que les élèves et les enseignants aient besoin de se déplacer. Depuis l’établissement qui l’accueille, un assistant fait travailler l’anglais, par exemple sur des thématiques de la vie courante. Les séances se font en groupe et permettent aux élèves de dialoguer avec lui de visu. Le dispositif retenu offre une excellente qualité de son et d’image qui facilite l’amélioration de la prononciation. Quatre collèges mayennais l’utilisent déjà. Cette année, il s’ouvre à l’allemand et à l’espagnol.

En complément...

Dossiers pédagogiques SCEREN

• Le pôle Images et Réseaux regroupe en Bretagne et Pays de la Loire les acteurs des établissements d'enseignement supérieur et de recherche, des PME et des grands groupes leaders dans les domaines de l’image et des réseaux.

DOSSIER
Des machines à apprendre

De nouveaux outils pour l'école

Révolution de tableaux

Cyrille Crapsky, CDDP du Maine-et-Loire
©Michel Pirat

Un ordinateur en classe, c’est bien, mais s’il est relié à un vidéoprojecteur qui permet à tous les élèves d’en profiter, c’est mieux ! Si, de plus, l’image est projetée sur un tableau blanc et si l’enseignant peut agir à distance sur l’ordinateur, grâce à un stylo qui se comporte comme une souris sans fil et qui permet d’écrire sur l’image avec la possibilité d’enregistrer toute annotation dans l’ordinateur sans laisser aucune trace physique sur le tableau, c’est encore mieux ; il s’agit d’un outil très innovant et « furieusement tendance ».
Ce tableau numérique interactif (TNI), autrement appelé tableau blanc interactif, nécessite d’être manipulé par des enseignants à l’aise avec les outils informatiques. Outre la possibilité de multiplier les animations (démonstrations illustrées, vidéos, jeux pédagogiques, connexion à Internet...), c’est surtout par les manipulations des élèves eux-mêmes que le TNI devrait bousculer les façons d’enseigner. En effet, son caractère pratique et ludique suscite la participation active des élèves, qui reviennent en arrière pour mieux repartir ou échangent plus facilement et plus rapidement avec toute la classe, éventuellement depuis leurs places, au moyen d’une tablette graphique sans fil.
Les établissements scolaires sont de plus en plus nombreux à l’utiliser. Il est possible de l’essayer avant de l’adopter : les centres départementaux de documentation pédagogique (CDDP) peuvent en prêter aux enseignants curieux.

En classe dans son lit

Thierry Paccault, Délégation académique aux TICE , Rectorat de Nantes

Parce qu’ils partagent leur temps entre hôpital, domicile et centre de soins, les élèves malades ont besoin de travailler à distance, de façon nomade.
Freedom (Fourniture de ressources éducatives aux élèves distants ou malades) est un outil qui leur permet de rester en contact étroit avec leur environnement scolaire, à travers des services accessibles par Internet. Ses bénéfices ne sont pas seulement d’ordre pratique : il apporte également aux élèves isolés une aide psychologique importante.
Ces derniers peuvent par exemple récupérer des documents et devoirs grâce à un cahier de textes électronique. Un autre service de Freedom est la « classe virtuelle intégrée » qui donne à l’élève la possibilité d’assister aux cours à distance : sur son ordinateur, il visualise le tableau numérique interactif manipulé par le professeur ; il entend celui-ci et peut intervenir oralement, grâce à des hauts parleurs présents en salle de cours, ou passer au tableau au moyen de sa tablette graphique. Une rubrique dénommée « Dehors » recense des informations et des liens concernant la musique, le cinéma, les jeux vidéo...
Ce projet, soutenu par la Région des Pays de la Loire et actuellement en phase « pilote », sera officiellement lancé en septembre 2008 avec comme objectif suivant de proposer ce type d’environnement numérique à tous les élèves

© www.ohazar.com
En complément...

• Présentation du projet Freedom sur le site de l'Académie de Nantes.

Éducasources, une base de ressources numériques en ligne pour enseigner

Philippe Bénaben et André Faucher, CDDP de la Mayenne
©cndp

Internet est vite devenu un espace foisonnant de documents de toutes natures et de toutes qualités, dans lequel on se perd facilement et dont les contenus fallacieux ou biaisés ne sont pas toujours faciles à repérer, en particulier pour les jeunes publics. C’est pourquoi l’Éducation nationale a mis en place Éducasources, un système cohérent qui permet aux utilisateurs d’accéder, par niveau et par discipline, à des ressources pertinentes, fiables et validées pour un usage scolaire. Les documentalistes du réseau Scérén (Services, culture, édition et ressources pour l’Éducation nationale) ont été chargés à cette fin d’indexer une très grande partie des documents trouvés sur les sites institutionnels (ministères, rectorats, Inspections académiques, IUFM…) en affectant à chacune de ces ressources des mots-clés utilisés dans le monde de l’éducation. Cette méthode permet au moteur de recherche de fournir des résultats beaucoup plus pertinents que ceux des moteurs habituels, lesquels retournent en général des milliers de réponses plus ou moins fiables et en bonne partie hors-sujet, d’où un gain de temps considérable.

En complément...

Site Educasource

Têtes chercheuses ©2007 | mentions légales | contactez nous | page d'accueil | Réalisation : Intelliance 2007