Énigme logique

La folie des entonnoirs

Trois fous, dont l’un est aveugle, passent un test dans un établissement psychiatrique. Ils sont priés de patienter dans une pièce totalement obscure.

Un psychiatre entre dans la pièce avec 5 entonnoirs (trois sont jaunes et deux sont roses) et dit aux fous : « Mes chers associés, prenez chacun un chapeau et placez-le sur votre tête, car il va pleuvoir. Lorsque j’allumerai la lumière, vous devrez deviner la couleur de votre couvre-chef. Le premier qui devine gagne une promenade avec l’infirmière de son choix. »

Chaque fou met un entonnoir sur sa tête et les deux ustensiles restants sont retirés. Le psychiatre allume la lumière et demande à chacun s’il a deviné la couleur de son entonnoir. Un premier fou regarde les deux autres et dit : « Hélas, que nenni ! » Un deuxième réplique : « Crotte de bique ! Pas mieux !!! » L’aveugle dit alors : « Patron, vous pouvez appeler Marie-Albertine. » Le fou aveugle a en effet deviné la couleur de son entonnoir.

Comment a-t-il fait ?



Indice...
© www.ohazar.com

Solution

Si l’un des deux fous voyants avait deviné d’emblée la couleur de son entonnoir, il serait jaune. En effet, comme il n’y a que deux entonnoirs roses parmi les 5, seul le cas où l’on voit ces deux-là permet de deviner directement. Sachant cela, le deuxième fou voyant aurait deviné qu'il avait un entonnoir jaune s’il en avait vu un rose sur la tête de l'aveugle. L'aveugle peut en conclure qu’il en a un jaune.

Têtes chercheuses ©2007 | mentions légales | contactez nous | page d'accueil | Réalisation : Intelliance 2007