COLONNE DE GAUCHE

Têtes chercheuses : qu'est ce que c'est ?

Ce magazine trimestriel lancé par l'Université de Nantes en 2006, financé par celle-ci, par la Région Pays de la Loire et par Nantes Métropole, a proposé de rendre accessible à un large public, et notamment aux lycéens, les travaux de la recherche menés en région, de sensibiliser à la science en train de se faire, de provoquer autour de grands dossiers thématiques la réflexion de tous sur les enjeux de demain.

En partenariat avec les universités des Pays de la Loire, le Rectorat de l'académie de Nantes et d'autres organismes à vocation scientifique ou pédagogique, ces 21 numéros ont livré jusqu’en 2012 des articles de fond avec des témoignages de chercheurs ainsi que des actualités et des annonces de portée régionale.

EDITO

Avez-vous imaginé notre monde rapidement dépourvu de pétrole ? Finies les virées en voiture, restreint le chauffage en hiver, décuplés les délais de livraison... pour ne parler que du potentiel énergétique du précieux liquide. Il suffit de constater la flambée du prix du baril lorsqu’un pays producteur perd sa stabilité politique ou la longueur des files de véhicules devant les stations-service à la moindre menace de grève pour prendre conscience de l’importance de l’approvisionnement en or noir, dont la fin proche est pourtant annoncée haut et fort. Lors du premier choc pétrolier (1973), un slogan national clamait que si nous, Français, n’avions pas de pétrole, en revanche nous avions des idées. Il faudra beaucoup de bonnes idées pour répondre à la demande croissante en énergie d’une société qui veut tout et tout de suite. Les technologies permettant d’exploiter le soleil, le vent, l’eau ou la chaleur de la Terre existent déjà, mais leurs performances de conversion, de transport et de stockage sont encore insuffisantes. Depuis de nombreuses années, en Pays de la Loire, des chercheurs apportent des idées et des savoir-faire pour développer ces technologies, que des politiques soutiennent et que des entrepreneurs mettent en oeuvre. Leurs compétences et leurs objets d’études sont très variés. Il apparaît aussi que la recherche sur les matériaux et les procédés est cruciale pour les progrès visés. Ces aspects clés sont reconnus par la Région qui, dans ce domaine, a financé les grands projets fédérateurs Perle 1 (Pôle émergent pour la recherche ligérienne en énergie) puis Perle 2 (Pôle d’excellence de la recherche ligérienne en énergie) et soutient des structures socio-économiques telles que le cluster In’énergie. Ces efforts de recherche et ces investissements peuvent aider à faire en sorte que « la fin du pétrole » ne soit pas un cauchemar.

Guy Ouvrard, directeur de l’IMN, Institut des matériaux Jean-Rouxel (CNRS/Université de Nantes), coordinateur du programme régional Perle, et Olivier Néron de Surgy, rédacteur en chef

DOSSIER

Le plein d'énergies

Le temps est venu d’élargir, de peaufiner, de combiner les moyens pour faire le plein d'énergies

© Tom Grill / Flame / Corbis

SOMMAIRE

Région des Pays de la Loire Université de Nantes Nantes métropole Ministère de l'éducation nationale, Académie de Nantes

Terre des Sciences
Site réalisé en collaboration avec Terre des sciences
(Centre de culture scientifique, technique et industrielle d’Angers)

Têtes chercheuses ©2007 | mentions légales | contactez nous | Réalisation : RC2C 2007